Renaissance

Flammarion, 1999
"Quelle que soit la quantité de mensonges, de faux souvenirs et de rêves, dont on s'entoure le long d'une vie, c'est toujours le même corps qu'on retrouve, au matin, dans l'éprouvante expérience du réveil; le corps est sans miracle..." M.H.

Citations:
"Et tu étais le seul horizon de ma nuit;
Connaissant le matin, seuls dans nos chairs voisines,
Nous avons traversé, sans souffrance et sans bruit,
Les peaux superposées de la présence divine
Avant de pénétrer dans une plaine droite
Jonchée de corps sans vie, nus et rigidifiés..."

Fermer / Close